Mémoire cellulaire, épigénétique et surpoids : Quel rapport?

Le surpoids n’est pas le fait du hasard, ce n’est pas non plus, une fatalité, il a une raison d’être et le comprendre permet d’en sortir durablement.

 Les scientifiques spécialisés dans l’étude de la mémoire cellulaire ont mis en exergue que les stress importants inscrivent leur marque directement sur les gènes et vont par le biais de la reproduction être transmis aux ascendants. C’est ce que l’on appelle : l’épigénétique.

Tout individu, qu’il soit en surpoids, en sous poids ou pas, a ainsi dans sa mémoire inconsciente des vécus de situations émotionnellement fortes venus de ses ascendants.

Ainsi, il évolue à travers une représentation de la réalité plus ou moins anxiogène et ses réactions sont moins conditionnées par la réalité que par ce que sa mémoire cellulaire lui renvoie. C’est elle qui est à l’origine du déclenchement de nos comportements réactifs excessifs et irrationnels, comme par exemple la compulsion

alimentaire ou les crises de boulimie. 

Il est possible de REPROGRAMMER son cerveau grâce à la reprogrammation des comportenements neuro-inconscients. 

Et c'est ce que je propose dans mon coaching.